Ȏ toi qui te sens mal

Ȏ toi qui te sens mal

Réjouis-toi de la vie ;

Viens danser dans son bal,

Ranime en toi l’envie

D’aimer l’instant banal !

Ȏ toi qui te sens triste,

Qui ploies sous le fardeau,

Dis-toi que tu existes,

Que c’est un beau cadeau

Offert par un Artiste !

Ȏ toi qui te sens seul,

Tu as la compagnie

D’un merveilleux Aïeul

Aux vertus infinies

Dont tu es le filleul !

Ȏ toi mon gentil frère,

Ȏ toi ma tendre sœur,

Nous avons tous un Père

Et un Frère au saint Cœur,

Et aussi une Mère !

Ils sont bien là pour nous,

Et pour toi à toute heure,

Ils t’ouvrent n’importe où

Les bras de leur demeure

Pour enlever ton joug !

Ils sont la panacée,

Ils sont la solution

Aux mauvaises pensées,

Aux maux, aux dépressions,

Aux actions insensées !

Ȏ toi qui souffres, crois !

Crois donc à ce miracle

D’avoir en soi un Roi

Qui lève les obstacles

Par ton signe de croix !

Ȏ mon cher, ô ma chère,

Tâche de réciter

Avec cœur le rosaire !

Tu peux ressusciter

D’une simple prière !

Tu peux, en recherchant,

Avant tout le Royaume,

Entendre un nouveau chant,

Sentir un bel arôme,

Un Verbe si touchant !

Ȏ toi qui te sens vide

Remplis-toi de ces Cieux

Qui effacent les rides

Et les regards anxieux,

Lavent les fronts arides !

Remplis-toi de l’Esprit,

De ses dons, de ses grâces ;

De son Nom sois épris

Et cède-lui la place ;

Car c’est Lui qui guérit !

Ȏ toi qui te sens morne,

Tu te sentiras mieux

Si Son Amour sans bornes

Vient envahir tes lieux,

Si son crucifix t’orne !

Ȏ toi qui as perdu

Cet appétit de vivre,

À toi Il s’est rendu

Pour t’apporter des vivres

De son Corps éperdu !

Toi qui vis dans l’errance

Et dans les afflictions,

Mise sur l’Espérance

Et sur Sa Rédemption,

Elles porteront chance !

R.B.

Comments are closed.