ACCUEILLIR LA PAROLE

 

«On n’est pas couché»: Christine Angot en colère, Sandrine Rousseau en larmes, un «naufrage télévisuel» (20 Minutes).

« Alors que Sandrine Rousseau explique avoir mis en place une cellule d’écoute contre le harcèlement. « Les victimes peuvent appeler les personnes qui ont été formées pour accueillir la parole », a-t-elle ajouté. « Former pour accueillir la parole ?, réplique immédiatement Christine Angot, visiblement consternée et en colère. Mais qu’est-ce que j’entends ? Arrêtez de dire des trucs comme ça ! Attendez, moi je retourne dans ma loge, je ne peux pas entendre des trucs comme ça. C’est un bla bla ».

ACCUEILLIR LA PAROLE

Personne n’a vraiment compris la réaction très animée de l’animatrice de l’émission « on n’est pas couché », et pourtant il suffit de bien prêter l’oreille. « Accueillir la parole » a dû éveiller dans son subconscient des démons bien connus de la société française. À moins d’être à côté de la plaque, ne connaissant pas les orientations de la femme, il y aurait, à mon avis, anguille christianophobe sous roche. Elle a dû confondre la parole (petit p) avec la Parole (grand p), ce qui lui a fait perdre la paix.

En effet, l’expression « accueillir la parole » comportant des résonances et des connotations chrétiennes, Christine Angot a eu la réaction d’un « possédé » face à un crucifix, elle qui serait déjà incommodée par son propre prénom qui porte le nom du Christ.

Pour pouvoir mieux accueillir la parole, il faut accueillir la Parole. C’est Elle qui nous permet d’écouter, le cœur en paix, et de pacifier son vis-à-vis. C’est la Parole, accueillie et écoutée au quotidien, qui nous pousse à aimer son prochain, à le comprendre, à ne pas l’agresser, ne pas le blesser en public, ne pas le faire pleurer et s’éclabousser de ses paroles impulsives et haineuses, ne pas mettre les pieds dans le plat (ou le plateau) pour faire mauvaise figure, se couvrir d’opprobre, se faire huer, etc.

C’est la Parole qui nous guérit de nos propres blessures pour nous permettre de « penser » et panser celles des autres. C’est Elle qui nous réconcilie avec nous-mêmes, avec notre passé, nous rassérène, qui fait rayonner notre présent et qui balise notre avenir de croix lumineuses. C’est la Parole qui nous assagit de sa Sagesse, nous attendrit de sa Miséricorde, qui convertit notre regard pour le rendre compatissant.

C’est l’absence de la Parole qui crée ce malaise, ce “naufrage télévisuel”, ce mal-être, cette névrose, cette laideur.

C’est son absence qui génère des paroles folles, des insanités.

C’est la Parole christique qui parvient à humaniser, sensibiliser, harmoniser, anoblir la parole laïque.

C’est la Parole qui nous fait accoucher des plus belles paroles, que l’on soit ou non couchés, qui nous maintient debout, dignes et heureux, même quand on est à genoux, à prier la Parole.

Accueillir la Parole, c’est accueillir l’Amour, la Bienveillance, l’Amabilité, la Fraternité; c’est accueillir tout le monde, pour avoir su se recueillir devant la Parole.

Accueillir la Parole, c’est cueillir le meilleur de chacun et le planter dans le Jardin d’une seule communauté humaine, un jardin ouvert à la culture commune.

Accueillir la Parole, c’est recueillir les larmes de Sandrine Rousseau pour arroser la sécheresse de Christine Angot.

Accueillir la Parole, c’est accueillir les paroles de Christine Angot, les comprendre, les déchiffrer, les « panser » par la Parole. C’est ne pas vouer aux gémonies. C’est pardonner. C’est aimer, aimer, aimer, envers et contre tout.

R.B.

 

Comments are closed.