ADORATION PERPÉTUELLE

 

« Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre: Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi! » (Mt, 26 :40).

 

Voici que mon cœur veille

Devant ton ostensoir,

Que ton Corps m’ensoleille

Matin, midi et soir.

 

Voici que ton Soleil

Me fouille de ses lames,

Que ton Sang si vermeil

Circule dans mon âme.

 

La voici devant Toi,

Mon ombre, recueillie,

Apaisée sous ton toit,

Chaudement accueillie.

 

Voici agir ta Science

Sur mon être penché,

Délester ma conscience

Surchargée de péchés.

 

Te voici dans ta Gloire,

En ce Saint-Sacrement,

Remontant mon histoire

Pour la faire autrement.

 

Au fond de la lunule

Où je plonge les yeux,

Je reçois la pilule :

La Substance de Dieu ;

 

Et mon âme s’exalte

De cette Réunion,

Fait une infinie halte

Dans l’ample Communion.

 

J’encense d’oraisons

Ton Corps eucharistique

Qui donne à ma raison

La sagesse christique.

 

Extase ! Heureuse hypnose !

Absorbant le priant

Dans l’âtre qui arrose

De ses rayons  riants.

 

Ton Foyer de prières

Consume mon Regret

Par un de ces Mystères

Dont tu as le secret.

 

Ton Corps, tu l’as serti,

Comme un habile orfèvre,

Dans mon cœur, reparti

À neuf, guéri des fièvres.

 

J’ai goûté à ton Pain

Tout nimbé de ton astre,

Et j’ai senti ta main

Broyer tous mes désastres.

 

À ton Cœur je m’unis

Pour que ta Croix demeure !

Depuis Gethsémani

Je veille, plus qu’une heure !

 

Ta Sainte Expiation

Pour ma vie éternelle

M’ouvre à l’Adoration

Ici, perpétuelle.

 

R.B.

 

Comments are closed.