Bonne année au bon peuple de Syrie.

refugies-syriens-neige-camp-de-refugies-bekaa-liban-le-9-janvier-2013_1219550

 

Bonne année au bon peuple

Que le Malin dépeuple;

Bonne année sous un ciel

Vidé du carrousel

Des vautours rugissants,

Attirés par le sang

Qui a dépeint tant d’ombres

Enfouies sous les décombres.

 

Bonne année à l’enfant

Que plus rien ne défend;

Bonne année à sa mère

Perdue dans un cratère

À bêcher de ses mains,

En quête d’une main,

D’une voix, d’une alliance,

D’une chance en partance…

 

Bonne année, bonnes sœurs

Des braves déserteurs,

Aux vertus dévoilées,

Détenues et violées.

Bonne année à vos frères

Qui bonifient leur terre

En trempant des lueurs

D’espoir, de leur sueur.

 

À vous aussi, les pères

Des tout nouveaux repères,

Du tout nouveau drapeau,

Bonne année de repos,

De paix, sous une stèle,

Et de Joie éternelle,

Ou de rires fériés

En nouveaux mariés

Allant, au pas de danse,

Avec ou sans cadence,

Étreindre avec fierté

Madame Liberté.

 

Bonne année à vos villes

Brûlées par les mains viles,

À vos champs, à vos bourgs

Pétris de votre amour;

À la chère hirondelle

Venant à tire-d’aile

D’un Occident défunt

Pour se mettre au parfum.

 

Bonne année aux rebelles,

À leurs chansons si belles,

À leur foi dans les yeux

Qui entrouvre les cieux.

Bonne année aux martyrs

Qui se font bien sentir

Aux bouffées printanières

Depuis l’année première.

 

Bonne année aux millions

De réfugiés sans nom,

Dans des camps d’indigence

Enrichis d’endurance;

Dans la boue, dans le froid,

Ajoutés à l’effroi ;

Dans les minables tentes

Aux chaleurs survivantes…

 

Et merveilleuse année

Sans les âmes damnées

D’un dictateur bestial

Et d’un calife égal;

Sans fielleux fanatiques

Religieux et laïques,

À la même aversion

Pour la Révolution.

 

Bonne année, ô Syrie,

Toi nouvelle patrie,

Après un âge errant

Sous le knout des tyrans;

Après tant d’années sombres,

D’horreurs dans la pénombre,

Tant de fers, de barreaux,

Tant d’ignobles bourreaux,

Un souhait resplendit,

Se transforme et prédit :

Bonne année, ô bon peuple

Que la Grandeur repeuple.

 

R.B.

Meurtrière d’Espoir

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.