Cette croix au front.

 

Que cette croix au front,

Émergeant de mes cendres,

Soit pour moi le fleuron

Du bien, de l’amour tendre ;

 

Le signe inaugural

D’un bienheureux carême

Dont le repas frugal

Sera fait de « je t’aime ».

 

Que cette croix au front

Soit l’arme de mes luttes ;

Qu’elle soit un affront

Au mal, et à la chute ;

 

Un drapeau, un rempart

Et aussi une lance,

Une hymne qui repart,

Se défend et s’élance.

 

Que cette croix au front

Soit comme une médaille

Qui brille au plus profond

Des cieux, de mes entrailles ;

 

Qu’elle soit l’Oasis

Du désert, l’eau bénite

Versée par Dieu le Fils

Pour mon plus grand mérite.

 

Que cette croix au front

Soit pour moi le symbole

De la foi, qui se fond

Dans la Sainte Parole ;

 

La richesse qui vaut

Tous les trésors du monde ;

L’éternel Renouveau

Qui me purge et m’inonde.

 

Cette croix au fronton

De mon corps, de mon temple,

Transpose sur les monts

La Passion qu’on contemple ;

 

Elle a aussi pour nom

La Croix de la Victoire

Sur toute tentation,

Pour ma plus grande gloire.

 

Cette croix à mon front,

Qui peu à peu s’efface,

Creuse dans le tréfonds

De mon être ses traces.

 

Son sillon, je le suis,

De mon âme ravie,

Car Il m’a dit «Je Suis

Le Chemin et la Vie ».

 

R.B.

Comments are closed.