EMMÈNE-MOI

enfants-nature.jpg

 

Emmène-moi, mon amour,

Aux frasques de notre enfance,

Emmène-moi faire un tour

Au pays de l’Insouciance.

 

Transporte-moi dans les cours

Où jouait notre innocence,

Et montre-moi, tour à tour,

Nos fugues et pénitences;

 

Nos gambades dans les bois,

Nos écoles buissonnières,

Et nos regards aux abois

Au retour, devant nos pères.

 

Rappelle-moi, mon chéri,

Les noms de mes camarades,

La musique de nos cris

Poursuivis par les brimades;

 

Réapprends-moi les leçons

De choses, dans nos cachettes,

Les comptines, les chansons

Qu’on entonnait à tue-tête.

 

Conduis-moi, dès à présent,

Au tableau noir, aux pupitres,

Au temps où, le maître absent,

On dansait, faisait les pitres.

 

Emporte-moi, dans un rêve,

À la chasse aux papillons

Qui nous forçaient à la trêve

En dansant le cotillon.

 

Envole-moi sur les terres

D’excursions et de guêpiers,

Sur les ailes éphémères

De nos avions en papier.

 

Allons-y jouer aux billes,

Jouer à «papa-maman»,

Et revivre nos idylles

Qui deviendront nos tourments.

 

Renvoie-moi, d’une bouffée,

À nos héros d’autrefois,

Au temps des contes de fée,

Des «Il était une fois».

 

Fais-moi oublier l’adulte,

Son histoire et sa prison,

Et cette étonnante insulte

Qu’on appelle la Raison.

 

Remplace, un instant, notre âge

Par un âge plus gentil,

Notre monde pas si sage

Par le monde des petits.

 

R.B. 

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.