Enceint de Toi.



Je t’ai conçu, Seigneur,

J’ai saisi ton Message ;

Depuis, je n’ai plus peur,

Et mon humeur est sage.

Vois, mon âme est enceinte

De Toi, le Dieu-Enfant,

À la Conception sainte,

Au Verbe réchauffant ;

De Toi, le Premier-Né

D’avant toute genèse,

Toi dont l’Amour inné

S’est donné sur la braise…

Pour nous offrir son Pain

Par sa Chair infinie

Qui croît dans notre sein

Pourvu qu’on communie;

Pour nous servir son Vin

Par le Sang du calvaire,

Vivifiant et divin,

Qui court dans nos artères.

Au cours de ma grossesse,

Je vais droit de « l’Avent »,

Et je ressens, sans cesse,

Ton Embryon, dedans…

Dedans dans mes entrailles

Et dedans dans mon cœur

Où tu es, sur la paille,

À faire mon bonheur…

Jusqu’au radieux Moment

Où mon âme bien pleine

Sent ton Avènement

Battre fort dans mes veines ;

Et voici que j’accouche

De la paix et l’amour

En approchant la Couche

De ta crèche, en ce Jour…

En ce Jour-Vérité,

Jour de ma renaissance

Par Ta Nativité,

Ma régénérescence ;

En ce Jour de Noël

Où tu répands la Joie,

Ȏ Toi, l’Emmanuel,

Qui nous traces la Voie…

Voie du Ciel sur la terre,

Voix des anges, des saints

Et des gens de prière

Qui, de Toi, sont enceints.

R.B.

Comments are closed.