GASPARD

 

 

« Gaspard, toi qui sais ce dont nous avons vraiment besoin dans notre vie, demande à ceux qui décident là-haut, de nous le donner, et plus particulièrement nous te demandons…. ».

 

Nous te demandons, Gaspard,

Toi qui es parti si tôt

En laissant ta belle part,

D’envoyer de ton Château

Là-haut, sans murs, sans remparts,

La vraie fortification

Qui était dans ton regard,

Qui était dans Sa Passion,

Lui qui t’a donné Sa part

De Vie, son nouveau départ.

 

Nous te demandons, Gaspard,

Toi qui es au firmament,

D’orner de ton teint sans fard

Notre sombre vêtement

Rongé de tant de soucis

Et troué de gros bobos ;

De nous panser de mercis

Tombés de ton ciel si beau

En des grains de gratitude,

Fleuris par ton attitude.

 

Nous te demandons, Gaspard,

D’éclairer notre conscience

Et nos vieux sentiers épars,

Par les pas de ton enfance,

De nous tracer le portrait

Vivant, de ta résilience ;

De nous dessiner les traits

Radieux, de ton innocence ;

De nous procurer les vivres

De ta belle joie de vivre.

 

Nous te demandons, Gaspard,

Toi qui es sur les genoux

De ton Jésus, quelque part,

De prier, beaucoup, pour nous.

De là où rien ne dérange,

Où les âmes sont en fleurs,

Reviens donc, escorté d’anges,

Pour illuminer nos cœurs,

De ton aube de bambin

Ou nimbe de Chérubin.

 

R.B.

Comments are closed.