Grand Prix Marie

J’ai gagné à la loterie ;

J’ai gagné le grand prix Marie !

Et je vais recevoir mon lot

Le cœur tintant de ses grelots.

J’ai gagné de Marie la vie,

Et son saint Fruit de l’après-vie  !

Par un heureux tirage au sort

Qui m’a tiré loin de la mort !

Je consacrerai ma fortune

À la prier au clair de lune,

Auprès des membres décousus

Des petits frères de Jésus !

Je réciterai son Rosaire

Qu’elle me tend jusqu’à la terre,

Et je planterai chaque grain

Dans un cœur, avec un refrain.

J’ai gagné le grand prix Marie

Et ma nuit muette s’écrie,

Depuis son temps très reculé,

Devant son Cœur immaculé !

Elle se penche, la Madone,

M’intronise de sa Couronne,

Et voici que je me sens roi

Par son Fils du haut de sa croix !

Dans le ciel ébloui de son voile

Elle encercle de douze étoiles

Mon ombre, tremblotant d’éclats

Aux reflets de son au-delà !

J’ai gagné à la loterie,

J’ai gagné l’amour de Marie

Pour avoir aimé son Enfant !

L’Agneau de Dieu, qui me défend !

J’ai gagné, mais non pas par chance !

J’ai gagné grâce à ma croyance !

Le lot qu’on gagne à chaque fois,

C’est le Royaume, par la foi !

R.B.

Comments are closed.