IL EST TEMPS

(……)
J’’ai dit à Dieu : Seigneur, jugez où nous en sommes.
Considérez la terre et regardez les hommes.
Ils brisent tous les noeœuds qui devaient les unir.
Et Dieu m’a répondu : ─ Certes, je vais venir !

(Les Contemplations, V. Hugo, juillet 1853).

IL EST TEMPS…

 

Oui, mon Dieu, il est temps, grand temps que vous veniez;

Le monde d’aujourd’hui, hélas, n’est plus le monde;

Tout ce qui en émane est pour vous renier;

Le monde est en faillite : il ressemble à l’Immonde.

 

Les vrais dieux de ce monde ont pour noms : Vanité,

Pouvoir, Argent, Honneur, Terre, Race et Nation;

Pour ces dieux il commet, partout, l’Iniquité

Par l’action, mais aussi, par la lâche inaction.

 

Oui, mon Dieu, il est temps, ce monde est en folie;

Il va jusqu’à commettre en votre nom l’Horreur;

Il ne peut se soustraire au Malin qui le lie

Et fait des Écrits Saints des motifs de malheur.

 

Je n’arrive à comprendre, ô mon Dieu, ces humains

Qui vivent sans sentir le cadeau de la vie,

Qui oublient ce bienfait d’exister par vos mains

Et plutôt que d’en jouir, s’entre-tuent à l’envi.

 

Mon Dieu, l’homme est en charge et la Planète en souffre.

On ne voit, ça et là, que foyers d’épouvante;

À le laisser aller il mettra dans son gouffre

Les restes d’Habitat et d’espèces vivantes.

 

Mais le monde, ô mon Dieu, est tel depuis toujours.

Son Histoire est peuplée d’histoires de charniers;

Il a bien plus connu la Haine que l’Amour;

Raison de plus, mon Dieu, pour que vous reveniez.

 

De vos enseignements l’homme n’a rien appris;

Il a vécu de mort durant les deux mille ans;

De ses vaines passions il ne s’est point guéri.

Pour cette Déraison, Seigneur, on vous attend.

 

R.B.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.