INDÉPENDANCE II

Ȏ fils et filles du pays,

Nés pour que la patrie renaisse ;

Le Grand Liban n’a pas vieilli ;

Car il porte en vous sa jeunesse !

Le Cèdre est là qui flotte au vent

De vos slogans et votre liesse ;

Et vous allez tous de l’avant,

Emportés par la même hardiesse !

Vous prenez d’assaut l’avenir

Pour le sauver d’un passé sombre ;

Votre ample conquête à venir

Mettra fin aux forces de l’ombre.

Ȏ fils et filles du Liban

Fleuri du sang de nos ancêtres,

Vous avez fixé les haubans

Pour nous dresser de tout votre être !

Et vous hissez jusqu’aux hauteurs

Votre étoffe si nationale,

Aux tons stridents, hauts en couleur,

Qui étaient, avant vous, si pâles.

De l’hymne machinal et las

Vous avez rehaussé la gamme,

Remonté son air morne, à plat ;

Vous y avez mis de votre âme !

Ȏ fils et filles de l’État

Du Liban grand et Liban jeune

Qu’on a mis dans tous ses états,

Vous avez mis un terme au jeûne !

Vous avez peint nos temps jaunis,

Créé une date si fraîche

Qui nous a, d’un coup, rajeunis !

Et, avec vous, on se dépêche !

On y va, en chœur, tous unis,

Portant la torche souveraine

Sur tous les hauts lieux réunis

De notre révolution reine !

Ȏ fils et filles du terroir,

Mariant villages et villes,

Votre communion donne à voir

Une parade si civile !

Vous qui levez, d’un même poing

Flambant, le drapeau pacifique,

Vous avez, ensemble, rejoint

Les valeurs de la République !

Vous avez fondé la cité

Sur votre mouvement qui danse

Au  son de la laïcité,

De la seconde indépendance !

R.B.

Comments are closed.