Jean le Baptiste

 

Et voici, c’est la fête,

Fête de la Saint-Jean,

De l’ultime prophète

Au verbe intransigeant ;

 

Lui qui a tressailli

D’Amour, dès les entrailles,

Qui n’a jamais failli

Dans ses saintes batailles.

 

C’est la fête de Jean,

Du fils de Zacharie

Qui a guidé ses gens

Vers le fils de Marie ;

 

C’est la fête d’un grand !

Qui, dans nos pensées, rôde ;

Au propos vif et franc

Envers tous les Hérode.

 

Lui qui paraît le moins,

Éperdu sur les dunes ;

Privilégié témoin

De la Trinité Une.

 

Il est la sage voix

Qui, dans nos déserts, crie ;

Dans nos nuits on le voit,

On l’entend et on prie.

 

C’est le jour du Baptiste !

De sa nativité !

Les cœurs gais et cœurs tristes

Au bal sont invités !

 

Baptisez-vous des flammes

De Jean, l’Annonciateur

Du Sauveur de nos âmes,

Du Messie rédempteur ;

 

Trempez-vous des chaleurs

Du flamboyant solstice

D’été, de ses couleurs

Aux caresses si lisses !

 

Allumez-vous d’un feu

De bois, d’un feu de joie,

Du feu venu de Dieu

Qui vous ouvre la voie !

 

Qui vous dit bonne fête !

Il est là, le Salut !

Chantez donc à tue-tête

Car vous êtes élus !

 

Dansez dans l’allégresse,

Tout autour du foyer

De foi ! Dansez sans cesse !

Enfants de Dieu, soyez !

 

R.B.

 

 

Comments are closed.