Journée sans fin des femmes.


Pour la femme, pour sa Journée,

Je veux offrir une tournée

Non pour boire, mais pour la voir

Sous un grand jour et un beau soir,

En fille, sœur, épouse et mère,

En cadre, avocate, ouvrière,

Écrivaine, et non écrivain

Quand on croyait l’écrire en vain ;

En femme d’affaires, de tête,

Femme d’action, même à sa fête.

En cette Journée de la femme,

Au corps ensoleillé par l’âme,

Son Réveil, las, est remonté

Par son cœur pétri de bonté,

Aux battements si pacifiques,

Aux élancements authentiques ;

Qui bat d’amour, et qui se bat,

Poursuit l’opiniâtre combat

Pour les droits, contre l’injustice,

Pour l’équité, sans préjudices.

Je voudrais, en une Journée,

Vous montrer des milliers d’années

D’épreuves, d’abus, d’oppression,

De chasse pour insoumission,

De viols, de rage et de violence…

Et d’incroyable résilience ;

Des ères de ségrégation

Face à la détermination

D’un sexe qu’on dit « faible » à tort,

Qui s’avère être un sexe fort !

J’aurais aimé, en un seul jour,

Pouvoir faire avec vous le tour

De l’Humanité, de la Terre,

Issues du sein de chaque mère,

Façonnées par un saint effort

De femme ! Qui défie le sort,

Et qui nous conte une épopée

Où elle a dédaigné l’épée,

Au profit d’une puissante arme

Alliant l’esprit avec le charme.

En cette Journée féminine

Le monde n’a plus triste mine ;

Et l’envers devient à l’endroit

Parce qu’il est question de droits.

C’est une Journée de douceur,

Où l’âme humaine est l’âme sœur,

Où la Présence universelle

Reflète sa figure à Elle !

Journée qu’on voudrait pour toujours,

Pour rester sous son meilleur jour.

R.B.

Comments are closed.