LA GOSPA

 

Je viens à toi, La Gospa,

Car je sens que tu m’invites ;

De ton Ciel guide mes pas

Pour que j’arrive plus vite !

 

Je viens à toi, ô Marie,

Alourdi de mes douleurs

Pour t’offrir ma fleur flétrie

Qui, déjà, prend tes couleurs !

 

Je viens à toi, ô ma Mère,

Je viens, vêtu de noirceur,

Te confier mon âme amère

Que tu noies dans ta Douceur !

 

Je viens à toi, Notre-Dame,

Toi la Reine de la Paix,

De ton Cœur aux saintes flammes

Mon cœur blessé se repaît.

 

Je viens à toi, ô Très Sainte

Vierge au Cœur immaculé,

Et déjà je suis sans crainte :

Mon angoisse a reculé.

 

Je viens à toi, ô Marie,

Ȏ toi conçue sans péché,

Et avant que je ne prie

Ton amour m’a repêché.

 

Je viens à toi, rien qu’à toi !

De mon intérieur qui souffre ;

Et tu viens ouvrir mon toit

Déjà ! Me tirer du gouffre !

 

Car avant d’aller à toi

Toi tu es déjà venue !

Ton abord humble et courtois

M’a transporté jusqu’aux nues !

 

Tu viens à moi, ma Madone,

Et mon chapelet tombant

Rayonne de ta Couronne:

Mon Ave devient flambant !

 

Tu viens à moi, ô ma Grâce,

D’où ? Depuis Medjugorje !

Pour occuper mon espace,

Rendre tous mes jours fériés.

 

R.B.

 

Comments are closed.