LAMA SABACHTHANI ?

 

 

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?” (Mt 27, 46).

 

Ȏ mon Seigneur tu poses

La question à Toi-même ?

Toi dont l’ultime pose

Est un divin « je t’aime » ?

 

Tu T’es abandonné

Sur la croix, et pour moi;

Tu T’es pris et donné

Selon Ta propre loi.

 

Tu es Toi la réponse

À ta propre question ;

Tu es la propre Annonce

De notre Rédemption.

 

En questionnant le Père

Tu t’associes à nous ;

La faille trinitaire

S’ouvre à nous jusqu’au bout.

 

Pourquoi ne m’as-tu pas

Seigneur, abandonné ?

J’ai dévié de tes pas

Et tu m’as pardonné;

 

J’ai trahi ta Parole

Et la mienne, en silence ;

J’ai brisé l’auréole

De ma nouvelle alliance ;

 

Et par ton abandon

Total, tu m’as repris,

Faisant du dernier Don

L’éternel premier Prix.

 

Ton cri : Eli, Eli,

Lama sabachthani ?

A dissous mes délits

Dans ta sainte Agonie.

 

Ton corps abandonné

À la nuit, à l’absence,

Au deuil s’est adonné

Pour laisser ta Présence;

 

Et ta croix sur le mont,

Enflammée de ton sang,

A noyé nos démons

Dans ta soif d’océan.

 

Ta Voix, clouée au bois,

Nous fixe de son Lien,

Et nos maux, aux abois,

Expirent par ton Bien.

 

Lorsque tu t’es livré

En agneau qu’on immole,

Tu nous as délivrés :

Tu as tenu Parole !

 

R.B.

 

 

Comments are closed.