MA DEMEURE

 

« Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? » Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là ». (Jean 1, 38-39).

 

Je suis venu et j’ai vu,

J’ai bien vu où tu demeures ;

Bien que pris au dépourvu

J’ai fait, de toi, ma demeure.

 

Elle est partie de la crèche,

De ce lieu d’Avènement,

Où, encore, on se dépêche

Pour se joindre au firmament ;

 

Elle a fui jusqu’en Égypte

Ma demeure, en toi, Seigneur !

Elle a creusé une crypte

Dans le temple de ton Cœur ;

 

Elle a grandi avec toi

À Nazareth, ma demeure !

Elle a vu s’ouvrir le toit

Sur ton Esprit, à toute heure ;

 

Elle a pris de ton baptême,

Dans le bassin du Jourdain,

A entendu le « Je t’aime »

Et s’est muée en jardin ;

 

Elle a gagné en ampleur

Durant tout ton ministère ;

Elle a vu des pluies de pleurs

Se sécher par tes prières ;

 

Elle a suivi ton spectacle

Sur ton lumineux chemin,

Tes innombrables miracles

Par ta Parole et ta Main ;

 

Elle a accueilli ton groupe,

Cédé sa salle au Repas

Où tu as levé ta coupe

Et lavé nos mauvais pas ;

 

Elle a connu l’Agonie

Au jardin des Oliviers

Et la souffrance infinie

De voir ton dos se plier ;

 

Elle a suivi ton calvaire

Jusqu’au bout du Golgotha ;

Elle a habité ta mère,

A vécu tous ses états ;

 

Jusqu’à l’instant fatidique

De la descente de croix

Bien accrochée au portique

De ma demeure, ô mon Roi !

 

Ma demeure, ou sépulture,

Qui a servi de tombeau

À ta si sainte Figure,

À ton Verbe calme et beau !

 

Mais pour qu’on vive d’Amour,

Pour que jamais on ne meure,

Le Verbe a parlé au Jour,

Illuminant ma demeure !

 

Ma demeure ou ta mangeoire

Depuis ton Incarnation ;

Ou le Trône de ta Gloire

Depuis ta Résurrection.

 

R.B.

Comments are closed.