Marie Cœur Immaculé

cpqm8xh3

 

Il pleure, ton Cœur, ô Marie ;

Il pleure de voir nos rancœurs

Souiller notre terre meurtrie,

Maculer ses fleurs et nos cœurs.

 

Il pleut, ton Cœur, ô sainte Mère ;

Il pleut plein, des perles de sel,

Du sel de nos larmes amères

Qui viennent tremper nos missels.

 

Il fond, ton Cœur, ô ma Marie ;

Il fond pour engouffrer l’enfer

De nos temps, de nos vies aigries

Qui s’agitent fort dans leurs fers.

 

Il saigne, ton Cœur, ô Madone,

Par le glaive de l’affliction ;

Et les grumeaux font ta couronne

De roses, de bénédictions.

 

Il bat, ton Cœur, ô tendre Mère ;

Il bat nos chagrins, nos douleurs ;

À chaque coup, ton Cœur enterre

Un tas de maux et de malheurs.

 

Il neige, ton Cœur, ô Marie ;

Il neige un Cœur Immaculé

Qui, à notre cœur se marie

Pour nous rendre miraculés.

 

Il fleure, ton Cœur, ô ma Mère ;

Il fleure de ton lys si blanc,

De la blancheur de ton Rosaire

Dont les grains sèment des printemps.

 

Il rebat, mon cœur, ô Marie,

Par ton Cœur vierge et débordant

D’Amour, qui arrose et qui prie,

Et qui reçoit nos vœux ardents.

 

Ton Saint Cœur nous couronne, ô Reine !

Il rend roi chaque cœur impur

Qui se repent et qui égrène

Sa dévotion à ton Cœur Pur.

 

R.B.

Marie-d

Comments are closed.