N’était-ce Toi…

Je te fiancerai à moi...

 

N’était-ce Toi que deviendrais-je

Dans ma pleine dépossession?

Quel joyeux ou triste cortège

Suivrais-je, sans destination?

 

N’était-ce Toi où donc vivrais-je?

Dans quel taudis et sous quel toit?

Car c’est ton Toit qui me protège

Et c’est ton Ciel qui s’ouvre à moi.

 

N’était-ce Toi où me verrais-je?

Dans quel monde au morne destin?

Qui tourne en un si fou manège

Jetant ses enfants, un à un?

 

N’était-ce Toi qui donc serais-je

Dans ce fouillis d’identités?

Dans ce funeste florilège

Sans âme et sans humanité?

 

N’était-ce Toi pourquoi vivrais-je?

Selon quel sens et dans quel but?

Vois la Terre à l’état de siège,

L’homme, si brutal et si brut!

 

N’était-ce ta Voix salutaire,

N’était-ce ta consolation,

Mon cœur ne serait qu’un cratère,

Un astre mort sans ta Passion!

 

R.B.

Il est une foi (à paraître).

 

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.