Notre-Dame des Sept Douleurs

 

Ȏ Vierge des Sept Douleurs,

Prends, une à une, mes peines

Du chapelet que j’égrène,

Qui perle de ta chaleur.

 

Comparé à tes Douleurs

Ȏ que mes douleurs sont vaines !

Car tu les noies, ô ma Reine,

Dans ton Cœur rempli de pleurs.

 

Bienheureuse Notre-Dame

Aux battements amoureux,

Dont le parcours douloureux

A conduit au Ciel nos âmes.

 

Ȏ toi la sainte Maman

De l’Enfant, remis au Temple,

Quand Syméon le contemple

Et t’annonce les Tourments.

 

Toi qui as fui en Égypte

Pour sauver le Nouveau-Né,

Le Sauveur, dont je suis né,

Bien abrité dans ta crypte.

 

Mère inquiète et en quête,

Cherchant l’Enfant en tous lieux

Pour le trouver au milieu

Des grands, dans le Temple en fête.

 

Ȏ Cœur Pur, percé du glaive

À la vue de la Passion

Fléchissant sous la pression

Du Péché, pour qu’on s’élève !

 

Tu as cloué ton périple

Au pied de la Croix, du Roi

Qui nous a confiés à toi

À travers son cher disciple.

 

Toi la Pietà, la Madone,

Tu as pris sur tes genoux

Le Fils, crucifié pour nous,

Et qui, pour toujours, se donne.

 

Mère au-delà des malheurs,

Jusque dans Sa Sépulture

D’où jaillira Sa Stature

De Dieu ! Pour notre Bonheur !

 

R.B.

Comments are closed.