OCTAVE PASCAL

 

 

L’Alléluia se prolonge

En une hymne de huit jours,

Et pourquoi pas pour toujours

Puisque ce n’est pas un songe !

 

Puisque c’est la Vérité !

Le Verbe a offert sa gamme

Pour le salut de notre âme

Et Il est ressuscité !

 

L’Alléluia prend un air

Nouveau, d’envoûtantes notes,

Car Il a enfoui nos fautes

Dans les sillons de sa chair.

 

Nous serons ressuscités !

Grâce à sa Croix triomphale ;

Au festin de sa Chorale

Nous sommes tous invités.

 

L’Alléluia monte en vrille

En d’allègres trémolos

Qui mettent nos cœurs à flot

Sous son Sacré-Cœur qui brille ;

 

Et notre Joie met les voiles

Loin de nos remous amers,

Sur ses apaisantes mers

Par sa belle et bonne Étoile.

 

L’Alléluia vient d’en haut :

Il déroule son échelle

Vers une vie éternelle

Où nous serons bien au chaud.

 

Il sert son parfait Accord

Qui nous berce et nous raccorde,

Étend sa Miséricorde

Pour embrasser nos temps morts.

 

L’Alléluia nous entraîne !

Il y va fort, crescendo,

Nous soulage du fardeau

De nos péchés et nos peines.

 

Sa Parole est un régal !

L’octave se renouvelle

Par la si Bonne Nouvelle

Livrée par l’Agneau pascal.

 

R.B.

Comments are closed.