PRINTEMPS EN TOUTES SAISONS

11745320_10153490987530948_1653731130496933963_n

 

Printemps en toutes saisons,

En dépit du jihadisme,

Des démons du fanatisme,

De l’horrible Trahison ;

 

En dépit des rêves morts

Dans les têtes survivantes

Qui ont bravé l’épouvante,

Qui, enfouies, rêvent encor…

 

De vraie citoyenneté

Étalée sur une carte,

Déroulée en une Charte

De droits et de libertés.

 

Printemps en toutes saisons,

Même dans l’ombre hivernale

Aux bannières infernales

Soufflées par la Déraison ;

 

Même dans l’odieux silence

Explosif, d’un monde vil

Qui voit pleuvoir des barils

Sur la tête de l’enfance ;

 

Qui vient consacrer le sacre

D’un calife et d’un tyran,

Inséparables parents

D’une foule de massacres.

 

Printemps glorieux qu’on dépeuple

Pour qu’il ne soit plus syrien,

Et s’il n’en restera rien,

Restera le Cri d’un peuple…

 

Qui percera la Conscience

Humaine, ou bien qui le fut ;

Cri qui sera à l’affût

D’une Aubaine ou d’une Chance ;

 

Cri strident aux voix fanées,

Qui parviendra au Dieu sourd,

Invoqué jour après jour

Avec Foi, sur des années.

 

R.B.

Meurtrière d’Espoir.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.