Quête de Noël.

 

Demain, dès la tombée du jour, je partirai

À ta recherche, au fond de ma nuit sans étoiles ;

J’irai par les allées de sapins gais, j’irai

Par les marchés bruyants, bien drapé de mon voile.

 

Je marcherai, pensif, sourd aux chants de Noël,

Sourd aux grelots sans âme et tintant à tue-tête ;

Je n’entendrai, partout, que le lointain appel

Des sans-voix, sans-logis, ces exclus de la fête.

 

Je passerai sans voir les flamboyants foyers

Où trinquent les fêtards, où ils font bonne chère ;

Ni les tas de joujoux où iront se noyer

Ces enfants qui ont pris papa Noël pour père.

 

Je ne contemplerai ni les décorations,

Ni les éclats criants, ni l’or, ni les vitrines ;

Je poursuivrai plutôt cette étrange mission

De te chercher, mon cœur, par des voies anodines.

 

J’irai par mes déserts, j’irai par les chemins

Tortueux, escarpés, que ma foi me dévoile ;

Jusqu’à apercevoir ta lumineuse main

Me dessiner, là-haut, le trajet d’une étoile.

 

Je la suivrai, fiévreux, muni de mon falot,

Dans la nuit vivifiée d’une Nouvelle fraîche ;

Jusqu’à ce que le Ciel me baigne du halo

Consolant, salvateur, de l’Enfant dans la crèche.

 

Voici que je te trouve en ce jour de Noël,

Toi le but, le sujet et l’objet de ma quête ;

Ȏ toi notre Sauveur, Ȏ toi l’Emmanuel

Qui es venu convier les exclus à ta fête.

 

R.B.

 

 

Comments are closed.