Rondel du sourire

 

Donne-moi ton sourire,

Ȏ vieillard indigent,

Contre tout mon argent ;

Cède-moi ton empire !

 

Donne-moi ton sourire,

Ȏ misérable enfant,

Contre ma tirelire ;

Et rends-moi triomphant !

 

Apprends-moi à te lire,

Toi l’illettré savant,

Toi qui vois plus avant ;

Apprends-moi à t’écrire

Des traits de ton sourire !

 

***

 

Sers-moi ton bon sourire,

Ton plat plein de chaleur

Dans les restos du cœur,

Toi qui connais le pire !

 

Dessers-moi de mes pleurs,

Verse-moi ton sourire

Pour noyer mes douleurs

Dans ton heureux martyre !

 

Conduis-moi d’un sourire

Qui s’étend, qui s’étire

Vers un monde meilleur :

Ton réduit où se mire

Un ciel de bonne humeur !

 

***

 

Souris-moi, ô mon frère,

Souris à ce mendiant

En quête de lumière,

De ton astre irradiant ;

 

Ȏ que ma nuit s’éclaire

De ton rayon riant,

De ton verbe priant

Qui fige l’éphémère ;

 

Ȏ cher itinérant,

Que ton ombre si fière

M’enlève au toit criant

Pour ton plein air souriant,

Paisible et sans frontières !

 

R.B.

 

Comments are closed.