SAINT ANTOINE, APȎTRE DE LA MISÉRICORDE.

ANTONIO-PREDICA-AI-PESCI-SANTUARIO-DEL-NOCE-CAMPOSAMPIERO

 

Toi l’apôtre si saint

De la Miséricorde,

Rends-nous le cœur plus sain,

Plus propre à la concorde ;

 

Guide le cœur pécheur

De la fosse à la Fête,

Toi l’illustre prêcheur

Qui enchantais les bêtes.

 

Toi l’apôtre si pur

De la Miséricorde,

Rends-nous le cœur plus mûr

Par ta foi qui déborde ;

 

Transporte-nous vers Dieu,

Par tes mots, par tes actes,

Par ta langue de feu

Qui est restée intacte.

 

Toi l’apôtre si grand

De la Miséricorde,

Rends-nous le cœur croyant

En Christ, qui tend sa corde,

 

Pour tirer du néant

Notre âme, par ton aide,

Toi le saint à l’Enfant

Qui, pour nous, toujours plaides.

 

Toi l’apôtre si bon

De la Miséricorde,

Notre cœur fait un bond

Lorsque vibrent tes cordes ;

 

Tel ce banc de poissons

Qui, à ta voix, frétille ;

Tu retransmets les sons

Célestes, par l’hostie.

 

Toi l’apôtre si beau

De la Miséricorde,

Efface du tableau

Noir, nos maux, nos discordes ;

 

Par ton commandement

Que le Malin recule

Car face au sacrement

S’est prosternée la mule.

 

Toi l’apôtre si vif

De la Miséricorde,

Au moindre accent plaintif

Ton verbe nous aborde,

 

Nous sert le Premier-Né

Et transmet sa Parole

Même à un nouveau-né,

Pour en faire un symbole.

 

Toi l’apôtre si blanc

De la Miséricorde,

Que ton halo brillant

Nous habille et nous borde.

 

Sors-nous de nos bûchers :

Donne-nous le courage

D’écrire nos péchés

Et blanchis notre page.

 

Toi l’apôtre si doux

De la Miséricorde,

Toi le saint de Padoue

À ton prêche on s’accorde ;

 

Toi le Frère éperdu,

Aux merveilles prouvées,

Saint des sujets perdus

Et de la foi trouvée.

 

R.B.

Saint_Antoine_miracle-a

Comments are closed.