SAINT D’ASSISE SAINE

0-330267

 

Il prêchait aux oiseaux. Pour cela j’ai compris

Son merveilleux message.

Il marchait les pieds nus. C’est ainsi qu’il m’a pris

Dans son radieux sillage.

 

Il s’était fait l’époux de Dame Pauvreté

Et depuis cette alliance

J’ai vu dans la misère un seuil de propreté

Qui mène à l’Abondance.

 

Il a été sacré Patron des animaux,

Des simples créatures,

Pour convier les humains à dissoudre leurs maux

Dans une humble nature ;

 

Et, en bon secoureur, Patron des louveteaux

Et des écologistes ;

Lui qui avait rendu, sous un gai chapiteau,

Homme et loup pacifistes;

 

Lui qui nous a laissé le plus précieux des dons :

L’indulgence plénière ;

Qui a, par sa ferveur, instauré le Pardon

D’Assise, à sa manière.

 

Il a tissé pour nous des liens de parenté :

« Frère Soleil, sœur Lune… »

Et révélé au monde épars et fragmenté

Une Création Une.

 

Il est l’initiateur d’un Noël chaleureux :

L’inventeur de la Crèche.

Il a fait un foyer pour tous, lui l’Amoureux

Du Christ, qui nous repêche.

 

Le doux Poverello répandait le Bonheur

Au moyen des oboles.

Il s’est nanti d’Esprit et de Frères mineurs

Pour semer la Parole.

 

Il a joint un Sultan à sa fraternité

Et réduit les distances,

Désirant embrasser toute l’humanité,

Unifier les croyances.

 

Du fraternel dialogue entre les religions

Il est ainsi l’ancêtre,

Et son amour pour tout, et tous, fait contagion

Pour envahir tant d’êtres.

 

C’est le Saint qui a fait de l’Émerveillement

La véritable Assise

Sur laquelle édifier sa Foi et, sainement,

L’Universelle Église.

 

Ronald Barakat

Comments are closed.