Saint Elie le vivant.

 

 

Ȏ saint Elie le vivant !

Le géant, le grand prophète,

Souffle-moi de ton bon vent

Au jour flambant de ta fête ;

 

Souffle-moi de ton saint feu,

De l’éclair qui mit en flammes

L’autel, brûlant les faux dieux ;

Souffle, et purifie mon âme.

 

Ȏ saint Elie, le servant,

Le père soumis au Père ;

Rends-moi, après toi, vivant

Par l’action de tes prières.

 

Du sein de Dieu fais pleuvoir

La rosée de Sa tendresse ;

Fais de ma terre un terroir ;

Mets fin à ma sécheresse!

 

Répands sur moi l’eau bénite

De ta sueur au désert ;

Montre-moi la réussite

Au bout d’un chemin d’enfer.

 

Ȏ saint Elie, saint actif,

Aux semences qui font croître,

Et saint des contemplatifs

Autant actifs dans leurs cloîtres ;

 

Nourris-moi de cette manne

Que t’apportait le corbeau ;

Fais que mon moral en panne

S’anime et devienne beau !

 

Ressuscite mon cœur mort

Comme le fils de la veuve ;

Répare avec moi mes torts

En m’aidant dans mes épreuves.

 

Saint Elie, ô saint vivant,

Précurseur de la Parole ;

Fais-moi aller de l’avant,

Que par l’Esprit je m’envole !

 

Qu’avec ton char j’aille au Ciel

Après avoir, par mes œuvres,

Gravi tout le mont Carmel,

Fait de ma foi un chef-d’œuvre.

 

R.B.

 

 

 

Comments are closed.