SALUS POPULI ROMANI

 

 

Qu’elle est grande, notre Reine !

Reine de la Sauvegarde

De notre Église romaine ;

Majesté qui nous regarde

De sa figure sereine

Et par son Enfant nous garde !

 

Qu’elle est douce, cette Vierge

À l’Enfant qui tient en main

Un Livre qui nous asperge

De mots traçant le chemin

Vers une accueillante auberge,

Un éternel Lendemain !

 

Qu’elle est aimante, la Mère

De l’Enfant qui nous bénit

De Son geste trinitaire !

Mère qui nous réunit

Par l’Esprit de Notre Père !

Par Son Amour infini !

 

Qu’il est vivant ton regard

Ȏ notre Mère Marie !

Il est Vrai, il est sans fard ;

À toi, ton Fils nous confie

En te portant Son regard

Plein de Promesse et de Vie !

 

Que tes bras sont salvateurs,

Ȏ resplendissante icône,

Car ils portent le Sauveur !

Qui va s’offrir en aumône

Pour le rachat des pécheurs,

Et Son Verbe, je le prône !

 

Qu’elle est humble, la Madone,

Malgré le Dieu qu’elle porte,

Qui, grâce à ses soins, Se donne,

Du Ciel, nous ouvre les portes !

Qu’elle est belle, qu’elle est bonne !

Par elle, ma foi est forte !

 

Qu’il est saint, ce paysage,

Qui proclame l’Assomption,

Qui fusionne deux visages

Couronnés par la Passion,

Nimbés d’une aube sans âge,

Peint pour notre Rédemption !

 

R.B.

 

Comments are closed.