SANCTUAIRE INTÉRIEUR.

phare1

 

À ceux qui se sentent perdus,

Dont le chemin sec est ardu,

Entrez dans votre Sanctuaire

Intérieur, au chœur trinitaire,

Où il fait bon se mettre au chaud,

Le cœur vidé, les pieds déchaux,

Sous une douche de Lumière,

Dans un bain de Bonté première,

Pétillant d’Esprit paternel

Au doux clapotis éternel.

 

Immergez-vous dans l’atmosphère

Baptismale, d’un Sanctuaire

Éclaboussé d’un Cœur Sacré

Qui, par la lance, s’est ancré

Dans le désert de nos errances

Pour nous asperger d’espérance ;

Qui, par son eau et par son sang,

A débordé les cœurs absents

Et vidangé notre demeure,

Pour que Son Amour y demeure.

 

À ceux qui se sentent déchoir,

Qui ont mouillé plein de mouchoirs,

Enfoncez-vous dans ce Refuge

Où se brisent tous les déluges :

Le Sanctuaire de la foi

Qui cligne et s’ouvre à chaque fois

Que se ferment nos sombres mines,

D’où jaillit le Dieu Un et Trine,

Ce Phare qui fend la noirceur

Et nous coule dans Sa Douceur.

 

R.B.

 

phare

 

 

Comments are closed.