SI LES HOMMES SAVAIENT…

Si les hommes savaient, les hommes qui se battent,
Prendre exemple du Temps, ce Temps toujours vainqueur
Qui, d’année en année, renouvelle sa date,
Si les hommes savaient renouveler leur cœur ;

S’ils comptaient, eux aussi, les mois et les années,
Pour voir, dans l’infini, leur propre finitude ;
Et au lieu d’arroser de sang leurs fleurs fanées,
S’ils tiraient de leur fleur, finie, la plénitude ;

Si les hommes savaient, les hommes qui se tuent,
Éprouver leur conscience et voir dans leur prochain
Leur semblable, miroir, où tout change et se mue,
Où tous rencontreront un jour sans lendemain ;

S’ils savaient, tel le Temps, aller droit de l’avant,
S’affranchir du passé, au lieu d’y revenir,
Et, le regard tourné du côté du levant,
Voir, petit à petit, émerger l’Avenir…

R.B.

Comments are closed.