THÉRÈSE

 

Sainte Thérèse de l’Enfant

Jésus, de la Petite Voie,

Du Raccourci droit, triomphant,

Vers le Ciel claironnant de Joie.

 

Sainte Thérèse de la foi,

Dans la nuit et dans la lumière,

Dans la chaleur et dans le froid,

Enlacés des mêmes prières.

 

Sainte de l’Amour éperdu

À travers l’histoire d’une âme

Qui a rendu l’accès ardu

Facile, au contact de sa flamme.

 

Thérèse de la Sainte-Face,

De la saine contemplation,

Qui cueille et distribue des grâces,

Fruits de ses pas vers la Passion.

 

Thérèse des petites choses,

Des petits riens pleins de saveur,

Relevés d’un amour grandiose,

Comme une offrande à son Sauveur.

 

Thérèse, la sainte servante

De Dieu, et de tous ses enfants ;

Elle, la petite savante

De l’Église, aux mots réchauffants.

 

Thérèse, exemple d’Abandon

Aux bras de son Époux, le nôtre ;

Qui nous apporte Son pardon

En bonne amie et bon apôtre.

 

Thérèse, l’éclatant printemps,

Irradiant de vers et de prose ;

Miracle en tous lieux, en tous temps,

Tombant en une pluie de roses.

 

Sainte Patronne des Missions

Du tréfonds fleuri de son cloître ;

Qui œuvre pour la rémission

Des fautes, jetées dans son âtre.

 

Thérèse, embrassant les Mystères

De son atome de Lisieux ;

Qui porte, en son Ciel, notre terre

Et nous chérit de ses doux yeux.

 

R.B.

 

 

 

 

Comments are closed.