Vœux de Nouvel An à la Mère de Dieu.

Sois bénie, ô mère de Dieu !

Que mon année soit plus clémente ;

Que ton visage si radieux

Vienne dissiper la tourmente.

À la clôture de l’octave

De Noël, dès mon éclosion,

Je viens vers toi, car l’heure est grave,

Poussé par d’obscures visions.

Du tréfonds bouillant de ma foi

Je t’envoie ma supplique ardente ;

Que cette année soit, cette fois,

Meilleure que les précédentes ;

Que l’année deux mille dix-neuf

Marque la fin d’un mauvais cycle ;

Que mon monde reparte à neuf,

Bien accroché à ton article.

Fais que le temps que j’inaugure

Tienne de toi la Nouveauté,

Ȏ toi la Vierge, ô toi si pure,

De toute bonté et beauté !

Que j’égrène mes douze mois

Au rythme de ton saint Rosaire ;

Que je sois porté hors de moi

Par l’injustice et la misère !

Règne sur nous, ô toi la Reine

De l’amour de Dieu, de la Paix ;

Qu’en ce Nouvel An tes étrennes

Démêlent nos brouillards épais ;

Que ta parole et ton silence

Transforment le tumulte en chœurs ;

Que désormais le mot « violence »

Se résume à ton glaive au Cœur.

Apporte un peu de ton Royaume,

De tes Rais dans cet antre affreux ;

Viens faire de ce globe un dôme

Surmonté par un Signe heureux !

Sainte Marie, toi notre mère

Du Fils ! Toi la Théotokos,

Que dès cette année on prospère

Par les astres de ton Cosmos !

R.B.

Comments are closed.